11, 30, 34 23/02/2022
Partage

Arterris diversifie ses productions de l’Occitanie à Paca

Le groupe Arterris a présenté, le 10 février dernier, son bilan chiffré de l’année 2021 et ses ambitions de développement autour de ses trois pôles d’activité : agricole, agroalimentaire et distribution. Revue de détail.

De g. à d. : Christian Reclus, directeur général d’Arterris, et Jean-François Naudi, président du groupe lors de la visioconférence, au cours de laquelle a été présenté le bilan de la coopérative. © Arterris

Il y a ceux qui visent la conquête de l’espace, d’autres l’annexion de pays voisins. Le groupe Arterris, lui, tisse tranquillement sa toile de l’Occitanie à Paca, renforçant sa présence dans cette dernière région avec, entre autres, le lancement, le mois dernier, de la filiale Vegedry, en joint-venture avec l’entreprise Ciacam, spécialisée dans les légumes secs, à Vitrolles (13). Association, fusion ou rachat de parts, que ce soit avec Les Moulins Pyrénéens du groupe Meunier, dont la coopérative occitane a racheté la totalité des parts, ou la société varoise Massafero, spécialisée dans la pomme de terre fraîche, entrée dans son giron en octobre dernier, Arterris poursuit son maillage du territoire sur le pourtour méditerranéen, en diversifiant ses productions. Et, ce, en partie grâce à ses résultats économiques et la réorientation de sa stratégie, depuis 2010, sur son portefeuille d’activités réparti en trois segments : agricole, agroalimentaire et distribution.

Ces trois pôles d’activité lui ont permis, en 2021, malgré la forte concurrence sur certains marchés, notamment celui des céréales, et la crise sanitaire liée au Covid-19, de réaliser pour la quatrième année consécutive un chiffre d’affaires dépassant légèrement le milliard d’euros, dont 576 millions d’euros (M€) générés par ses activités agricoles, 367 M€ par l’agroalimentaire et 60 M€ par son pôle distribution. "Si le pôle agricole représente 60 % du chiffre d’affaires, il génère 50 % de la valeur. Le pôle agroalimentaire représente, lui, 40 % du chiffre d’affaires, et génère 30 % de la valeur. Quant à l’activité distribution, elle représente 20 % de la valeur, et sera amenée à croître", estime Christian Reclus, directeur général du groupe Arterris. Entre un chiffre d’affaires stable, mais aussi des fonds propres significatifs, à hauteur de 200 M€, et le faible endettement du groupe, la coopérative poursuit donc d’un pas ferme son développement et multiplie ses investissements, qui sont passés de 8,8 M€ en 2019-2020 à 17 M€ en 2020-2021.

Le pari de la diversification

Avec sa filiale Vegedry, Arterris a investi dans une ligne de fabrication de farine de légumes secs pouvant produire 1 300 tonnes. "À présent, nous disposons d’une gamme complète en légumes secs. On vise, en fait, l’industrie alimentaire pour la fabrication de pâtes sans gluten, de produits de boulangerie ou encore de produits de snacking. On mise désormais là-dessus, et l’on proposera de nouveaux conditionnements dès 2022", précise Christian Reclus. L’étape suivante sera la transformation de ces légumes pour la fabrication de protéines plus concentrées.

Par ailleurs, avec l’acquisition de la totalité des parts des Moulins Pyrénéens, Arterris continue à dérouler sa stratégie  de développement de farines en Label rouge, CRC (culture raisonnée contrôlée) et biologiques. L’objectif ? Avoir un argument de point pour consolider le déploiement du réseau de boulangeries artisanales en cours. Toujours dans l’activité des productions végétales, avec le rachat de Massafero, Arterris, leader français en blé dur, tournesol, sorgho et riz, ajoute une nouvelle corde à son arc, soit la production de pommes de terre fraîches (40 000 t pour un chiffre d’affaires de 23 M€). "Avec l’évolution de la conservation des pommes de terre, on verra se relocaliser cette production dans notre région avec une clientèle répartie entre la grande distribution et nos magasins de proximité", parie Christian Reclus. Et parce que le bio est source de valorisation, une ligne de pommes de terre bio sera mise en place dans la société Massafero.

Enfin, en matière d’investissement, toujours dans les filières végétales, Arterris a investi plus de 14 M€ dans sa filière production de semences, représentant 17 000 hectares en production, dont plus de la moitié en autogamme et moins de 40 % en hybrides. Ainsi, 11 M€ ont été investis pour la modernisation de l’usine de Castelnaudary, avec la mise en place d’une ligne d’enrobage de semences notamment,  en service aujourd’hui, et 3,3 M€, sur le même site, pour la réalisation d’une ligne afin de traiter les semences hybrides en bio et les petites graines (lire aussi notre édition du 11 février 2022), qui devrait être mise en service au plus tôt en août, au plus tard, en octobre. "Même si le retour sur investissement est long, il y avait, pour nous, un enjeu à ne pas louper afin de renforcer notre attractivité vis-à-vis des établissements semenciers français grâce à la qualité produite et à l’innovation. La coopérative sera ainsi à même de se différencier et de répondre au plus près aux attentes de ses clients", est persuadé Christian Reclus.

Filière animale : autre axe de développement

Pour ce qui est de la filière animale, Arterris souhaite développer le segment volailles. Bien qu’étant un petit acteur dans ce créneau, Arterris a alloué 1,9 M€ à la modernisation de l’abattoir de Labruguière (Tarn) et à la création d’une ligne dédiée aux poulets sous label fermier, en complément de celle, initiale, de canards gras. "Nous passerons ainsi à 800 000 poulets d’ici cinq ans, essentiellement en Label rouge, alors que nous sommes aujourd’hui sur une production autour de 400 000 à 450 000 poulets", précise le directeur général. Le but ? Intégrer toutes les productions de niche qui répondent aux attentes sociétales du territoire. Ce qui implique aussi le développement de son réseau de distribution à même de valoriser ces produits sur tout le pourtour méditerranéen. 

Cap sur la distribution

Outre les 36 magasins Gamm Vert, le groupe a investi, à cette fin, dans des magasins de proximité. Par ailleurs, il a mis en place un site de vente en ligne de ses produits (marcheoccitan.fr) et  ouvert deux boutiques ‘Marché Occitan’, l’une à Balma (31), l’autre à Borderouge, à Toulouse. Sur sa lancée, Arterris va en créer une vingtaine d’ici quatre à cinq ans, d’abord dans la couronne toulousaine puis, dans un second temps, en Languedoc et Roussillon, avant de s’attaquer à Paca, autour d’Aix et Marseille, afin de générer un chiffre d’affaires avoisinant les 30 M€. La politique de maillage du territoire d’Arterris est loin d’être finie... 

Florence Guilhem

Sur le même thême

Bouches-du-Rhône 16/05/2022

Salon des agricultures de P...

Après deux ans d’absence, le Salon des agricultures de Provence est de retour les 3, 4 et 5 juin sur les terres du Domaine du Merle, à Salon-de-Provence. Les orga...
Bouches-du-Rhône, Var, Vaucluse 09/12/2022

Transition énergétique, climatique et environnementale

Nouveau départ pour l'IRA2E

L'Inter-réseau agriculture énergie environnement (IRA2E) - qui regroupe des acteurs de la transition énergétique, climatique et environnementale dans le domaine a...
Var 16/10/2019

Les agriculteurs varois au...

À l’appel de la FDSEA et des JA, les agriculteurs du département ont manifesté leur ras-le-bol sur plusieurs axes routiers varois, le 8 octobre. Cette journée de...

ICI
Votre encart
publicitaire !

Tél. : 04 67 07 03 73

Annonces légales

Publiez facilement vos annonces légales dans toute la France.

Grâce à notre réseau de journaux partenaires.

Attestation immédiate, service 24h/24, 7 jours/7

Derniers tweets

23/09/2022
📫Votre @EPVarois arrive! A la une : échanges autour des filets anti-insectes contre la mouche de l'olive avec le groupe #DEPHY en oléiculture du Var 🫒 ; l'hyperoxygénation des rosés à l'essai au Centre du Rosé ; vin d'ici, à la découverte du "Pur Castets"🍷de La Grand' Vigne https://t.co/qaIhjDDTAb
https://t.co/qaIhjDDTAb
06/10/2022
Dans votre nouveau numéro @AgriProv 🗞au programme notre numéro spécial #Medagri 🚜 le projet de loi sur les #énergiesrenouvelables🌞, la 7e édition de la soirée de l’élevage 🐃🐑à Arles et un retour sur la rentrée scolaire 🎒pour les lycées agricoles...Bonne lecture à tous ! https://t.co/zU1hyXg40x
https://t.co/zU1hyXg40x
06/10/2022
🍷 Présentation de la gamme ‘Patience’, du syndicat #AOP #Picpoul de Pinet, issue de cuvées haut de gamme dédiées aux cavistes & aux restaurants de #Montpellier. Sélections parcellaires, élevage d’au moins 6 mois, sans notes de bois. Accord mets et vins au #Folia @ChatFlaugergues https://t.co/NAol7n6pyW
https://t.co/NAol7n6pyW

Abonnez-vous à nos hebdos

Chaque semaine, retrouvez toute l'actualité de votre département, des infos techniques et pratiques pour vous accompagner au quotidien...

Découvrez toutes nos formules

Dernières actualités

Newsletters

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos newsletters pour ne rien rater de notre actualité !

S'abonner

Gardons le contact

Twitter : suivez toute l'actualité agricole utile du moment, réagissez
Facebook : partagez encore plus de posts sur l'actualité agricole de votre territoire
Instagram : suivez nos bons plans et partagez nos galeries de photos
Likedin : élargissez votre réseau professionnel
Youtube : vidéos, interviews, DIY...