11, 30, 34 14/03/2022
Partage

Cave Saint-Maurice : cap sur le collectif

À Saint-Maurice-de-Cazevieille, la cave Saint-Maurice, le Piémont des Cévennes, poursuit sa mue, fidèle à la feuille de route fixée par la précédente présidence. Avec l’arrivée du nouveau président, Romain Rigon, l’équipe accompagneles 190 vignerons coopérateurs, de plus en plus engagés dans des pratiques de développement durable.

Les membres du bureau et de l’équipe de la cave Saint-Maurice, le Piémont des Cévennes, autour du nouveau président, Romain Rigon (au premier plan, agenouillé en polo gris). © Wine Animus

En début d'année, après une récolte marquée par l'hétérogénéité, l'ancien président de la coopérative des vins du Piémont des Cévennes, Vincent Trouillas, encourageait les troupes à continuer d'ajuster la "longue vue", celle qui doit fixer le 'Cap 2025'. Initié en novembre 2020, le programme posait les fondations des grands objectifs de la cave, à l'horizon 2025, année du centenaire de la coopérative. Déclinée selon un triptyque environnemental, sociétal et économique, afin de "respecter et pérenniser le patrimoine qui nous a été confié pour le transmettre aux générations futures en étant acteurs des enjeux de notre territoire", la démarche collective s'est traduit par la mise en place de plusieurs groupes de travail. 

Dans la continuité de la démarche RSE (Responsabilité sociétale des entreprises), lancée en octobre 2020, les plans stratégiques de Saint-Maurice, de la progression du bio à la commercialisation qui se diversifie, restent la priorité du bureau et du conseil d'administration. Élu président le 8 février 2022, Romain Rigon veut conserver l'esprit et le travail d'équipe, toujours épaulé par Vincent Trouillas, vice-président, et, entre autres, Patrick Compan à la trésorerie, et Karine Carrière, représentante 'Vignerons Engagés' (VE). 

Membre du conseil d'administration depuis 2015, le nouveau président entame cette "période de transition et de transmission" avec sérénité, bien entouré. 

Engagements vignerons 

Après les grands travaux qui ont vu deux chais de réception accueillir les vendanges 2019, celui de Brouzet-les-Alès pour le bio, et la cave de Saint-Maurice pour la récolte en conventionnel, le flux de conversion en agriculture biologique ne faiblit pas. De 445 ha conduits en 2021, les surfaces converties atteindront les 600 ha pour la récolte 2024. Démarrée en 2008, la démarche est désormais facilitée. "En termes de qualité et de traçabilité, c'est désormais plus simple de disposer d'un site indépendant remis à jour, 100 % dédié au bio", reconnaît Romain Rigon. 

Quelle que soit la certification (en bio ou en HVE pour certains en conventionnel), à Saint-Maurice, la clé d'entrée est pour les 'Vignerons Engagés'. Pour la cave, la démarche collective de producteurs de vins engagés dans le développement durable, de la vigne au verre, basée sur la norme ISO 26 000, est "un prérequis", souligne le président. Débuté en 2014, l'élan VE a évolué, au point de devenir "un mode de fonctionnement et de management, du raisin à la mise en bouteille". Un référent vigneron au conseil d'administration, un autre à la cave pour le suivi des audits externes réalisés par Afnor, et d'autres ayant intégré la RSE composent ce maillage d'accompagnement interne. 

Prévoyant un objectif de 85 % de la déclaration de récolte labellisée, un groupe de travail dédié, le 'Plan collectif VE', se penche sur l'aspect environnemental du vignoble. L'approche raisonnée de la fertilisation, le renforcement de la biodiversité ou la mise en place d'un réseau interne de semences fermières (bio ou conventionnelles) afin d'élaborer des couverts végétaux (permanents et temporaires) sont autant de leviers activés par la cave. L'ensemble des vignes bio sont d'ailleurs labellisées 'Bee friendly'. 

Outre l'appui technique de ce pôle au vignoble, consacré au développement de la marque VE et à l'activité en AB en croissance, les vignerons coopérateurs bénéficient également de formations, axées sur l'optimisation des méthodes de pulvérisation, sur la bouteille, ou au sujet des démarches de certification. 

Vers une diversification économique 

Alors que la cave Saint-Maurice a atteint le premier niveau RSE, le président attend le second palier dans un mois, convaincu que "l'on sera bien plus haut". Pour formaliser le "coup d'accélérateur", des rencontres avec les vignerons ont été organisées en interne, avec les membres du bureau, par petits groupes de cinq à six personnes, pour "écouter leurs problématiques et apporter des éléments d'informations", indique Romain Rigon. 

Le pilier consacré à l'engagement sociétal se concrétise notamment par l'implication de la cave dans le tissu associatif du territoire et par le renforcement de la communication interne comme externe. En misant sur l'économie locale et circulaire, Saint-Maurice s'emploie aussi à "aller chercher une diversification de notre fonctionnement économique", appuie son président. Cela doit passer notamment par "une rémunération optimale, en gardant une valeur ajoutée". Les deux boutiques Vilavigne sont ainsi une vitrine pour les vins de la cave, mais pas seulement. Les vins de la coopération, pour l'essentiel, tout comme la bière et les spiritueux, y ont leur place, afin d'élargir les horizons de vente. 

Si le gel de 2021 a entamé une part de la production, l'hétérogénéité des pertes "cachent de grosses disparités", confirme Romain Rigon. Couvrant un large secteur, du nord de la pleine de Barjac à Alès, la coopérative n'atteindra pas les 140 000 hl habituels d'une récolte normale. En prenant le virage d'une commercialisation repensée, entre la vente directe et le négoce, sur les marchés de vrac premium, Saint-Maurice a mis l'accent sur le conditionné (10 %)
depuis quatre ans, et se défend à l'export (15 %). "On va continuer dans cette voie, pour aller chercher de la valeur ajoutée, mais sans chercher à ne faire que du volumique", atteste le président.  

Principalement productrice d'IGP Cévennes et d'AOC Vins du Duché d'Uzès en conditionné, la cave dispose d'une commission impliquée dans le suivi et l'adaptation du vignoble face au changement climatique. En initiant la plantation du cépage résistant aux maladies, le floréal, la coopérative a désormais sa nouvelle cuvée, 'Autre voie'. Avant d'emprunter celle de de la réorientation des plantations "pour coller au mieux aux marchés d'aujourd'hui", l'équipe de Saint-Maurice réfléchit déjà aux célébrations du centenaire de la cave, en 2025. Un futur cap à passer. 

Philippe Douteau

Sur le même thême

Bouches-du-Rhône 03/11/2020

Circuits courts : s’adapter...

Si cette année 2020 a bousculé le monde agricole et les producteurs dans leur organisation commerciale et leurs relations avec les clients, elle a aussi révélé, o...
Aude, Gard, Hérault 14/10/2021

Photovoltaïque : Irisolaris...

Selon #Irisolaris, les signaux du photovoltaïsme en agriculture sont au vert. Les équipes de @Réussir sont allées à la rencontre de Charles Nucci, son président,...
Aude, Gard, Hérault 21/09/2018

La féria de Béziers aux cou...

Comme à chaque édition depuis une quinzaine d'années, le Picpoul de Pinet rafraîchit les palais des aficionados de la féria biterroise. Au cœur des arènes et dans...

ICI
Votre encart
publicitaire !

Tél. : 04 67 07 03 73

Annonces légales

Publiez facilement vos annonces légales dans toute la France.

Grâce à notre réseau de journaux partenaires.

Attestation immédiate, service 24h/24, 7 jours/7

Derniers tweets

23/09/2022
📫Votre @EPVarois arrive! A la une : échanges autour des filets anti-insectes contre la mouche de l'olive avec le groupe #DEPHY en oléiculture du Var 🫒 ; l'hyperoxygénation des rosés à l'essai au Centre du Rosé ; vin d'ici, à la découverte du "Pur Castets"🍷de La Grand' Vigne https://t.co/qaIhjDDTAb
https://t.co/qaIhjDDTAb
06/10/2022
Dans votre nouveau numéro @AgriProv 🗞au programme notre numéro spécial #Medagri 🚜 le projet de loi sur les #énergiesrenouvelables🌞, la 7e édition de la soirée de l’élevage 🐃🐑à Arles et un retour sur la rentrée scolaire 🎒pour les lycées agricoles...Bonne lecture à tous ! https://t.co/zU1hyXg40x
https://t.co/zU1hyXg40x
06/10/2022
🍷 Présentation de la gamme ‘Patience’, du syndicat #AOP #Picpoul de Pinet, issue de cuvées haut de gamme dédiées aux cavistes & aux restaurants de #Montpellier. Sélections parcellaires, élevage d’au moins 6 mois, sans notes de bois. Accord mets et vins au #Folia @ChatFlaugergues https://t.co/NAol7n6pyW
https://t.co/NAol7n6pyW

Abonnez-vous à nos hebdos

Chaque semaine, retrouvez toute l'actualité de votre département, des infos techniques et pratiques pour vous accompagner au quotidien...

Découvrez toutes nos formules

Dernières actualités

Newsletters

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos newsletters pour ne rien rater de notre actualité !

S'abonner

Gardons le contact

Twitter : suivez toute l'actualité agricole utile du moment, réagissez
Facebook : partagez encore plus de posts sur l'actualité agricole de votre territoire
Instagram : suivez nos bons plans et partagez nos galeries de photos
Likedin : élargissez votre réseau professionnel
Youtube : vidéos, interviews, DIY...