83 09/12/2022
Partage

Fréjus 

Diversité, proximité et fraternité pour l'EARL Vazzotti

Du melon au fruit du dragon, Philippe et Jean-Marc Vazzotti cultivent, à Fréjus, le goût de la diversité. Sur l'exploitation familiale, dans la plaine de l'Argens, les deux frères innovent et s'adaptent à des conditions de production en mouvement, pour proposer fruits et légumes locaux de qualité.

Frères Vazzotti Philippe et Jean-Marc

© Crédit photo : GL

Chez les Vazzotti, la diversification n'est pas une nouveauté. "On a toujours essayé différentes choses", confirment Philippe et Jean-Marc. Déjà, leurs parents - qui ont quitté les Alpes-Maritimes pour pouvoir développer leur activité dans la plaine de l'Argens, en 1978 - faisaient du maraîchage diversifié. Courgettes, aubergines, tomates, scaroles, frisées, pommes de terre ont été cultivées ici par le passé. Au milieu des années 80, l'entreprise familiale se met aussi au melon, et en a fait depuis une de ses spécialités. "À l'époque, il faisait plus froid et les légumes d'été arrivaient plus tard qu'aujourd'hui. Sur les conseils d'un voisin, mon père a planté des pastèques un temps. Mais il y avait des problèmes de fusariose et il est passé aux melons", raconte Philippe.

L'aîné des frères Vazzotti, rejoint l'exploitation de ses parents dès 1994, à la fin de sa formation agricole. Jean-Marc, son cadet de cinq ans, en fait de même quelques années plus tard, après une brève expérience dans le secteur de l'électrotechnique. "Une erreur d'orientation", qui ne l'a détourné que peu de temps de sa vocation agricole. "On a ça dans le sang, on est né dedans. Depuis tout petit, on travaille avec les parents pendant les vacances. Et puis, on s'entend bien avec mon frère, on savait qu'on pourrait bien travailler ensemble", confie-t-il.

En constante évolution

En 2010, les terribles inondations de juin poussent le père de Philippe et Jean-Marc à prendre sa retraite plus tôt qu'il ne l'envisageait. Les deux frères reprennent le flambeau dans des conditions compliquées. Le melon est déjà un produit phare de l'exploitation. Les Vazzotti cultivent aussi alors du basilic et de la menthe en pot, une production qu'ils ont développé depuis. À cette époque, l'entreprise produit également des salades l'hiver, sur trois hectares. Mais les inondations successives de 2010, 2011 et 2014, et la perte de force de vente du produit les conduit à arrêter. La production de spiruline, lancée en 2010, sera également abandonnée à cause des inondations. "Ça marchait bien. Mais quand on prend l'eau si souvent, c'est trop précaire", se résout Jean-Marc.

Aujourd'hui, le melon est la première production des frères Vazzotti. Quelque 15 variétés de type charentais jaune sont cultivées sur plus de 13 ha chaque année. Et de nouvelles sont testées tous les ans, puis choisies ou non par les producteurs selon leur précocité, leurs résistances, leur qualité, leur adaptation aux conditions locales de production et à l'organisation du travail. En plus des aromatiques en pot - cultivées sous abri entre fin février et mi-octobre - et des melons - dont la production débute fin mai sous serre avant de se poursuivre en plein champ jusque fin août -, ils font aussi désormais des artichauts, au printemps, et des courges, à l'automne. "On fait de la butternut et de la longue de Nice. L'avantage, c'est qu'on peut les stocker et les vendre de septembre à février, avant de repartir sur la nouvelle production de menthe et de basilic", précise Jean-Marc.

Une philosophie d'entreprise

Ici, la diversification est une philosophie d'entreprise. Autant en termes de production que de commercialisation. "On essaie de vendre nos produits au maximum en local, à des grandes surfaces qu'on livre. Un grossiste et quelques revendeurs viennent se fournir chez nous, et on continue à aller sur le Min de Nice, où on sert des grossistes et des détaillants. Mais il est en perte de vitesse", explique Jean-Marc. La demande régionale en produits locaux est un réel atout pour l'exploitation. "C'était différent il y a quinze ans. Le rapport avec les grandes surfaces n'est plus le même, et ça se passe bien avec celles avec lesquelles on travaille aujourd'hui", apprécie Jean-Marc.

Malgré un calendrier de production déjà bien rythmé, les frères Vazzotti, poursuivent leur démarche de diversification. En 2019, ils plantent avocatiers et manguiers sous serre. Mais, là encore, les inondations (deux coup sur coup pendant l'hiver) contrarient leurs plans. Si les avocatiers perdus sont remplacés l'année suivante, la clémentine, culture réputée moins sensible, est préférée à la mangue. Reste à attendre leur entrée en production. Les Vazzotti innovent également en se lançant dans la production de pitayas, plus connus sous le nom de fruits du dragon. L'an dernier, c'est enfin un hectare de grenadiers qui est planté, avec succès. "On n'attendait une production que l'an prochain, et finalement, on a pu récolter dès cette année. Du coup, on a un peu été pris de court, mais on pourra bientôt vendre le jus que l'on a fait faire à façon", note Philippe. La transformation et la commercialisation de la grenade sont, pour lui, un nouveau défi à relever.

Dans le même esprit d'innovation, l'exploitation familiale est membre d'un des groupes de progrès animé par la Chambre d'agriculture, dans le cadre du plan Écophyto. Elle est, d'autre part, certifiée en Haute valeur environnementale depuis deux ans, et les grenadiers sont en cours de conversion à l'agriculture biologique. Sous la serre où poussent les fruits du dragon, des poules aident à l'entretien du sol à la lutte contre les ravageurs. "Même si on n'est pas en bio, nos pratiques tendent vers le respect de l'environnement. On n'utilise plus de désherbant, les plantations sont pensées pour pouvoir intervenir mécaniquement. On fait aussi attention à l'eau du canal de Provence. On est équipé de goutte-à-goutte, de tensiomètres, d'électrovannes et de programmateurs, pour gérer l'arrosage au mieux", indique Jean-Marc. "Ce sont des évolutions nécessaires. Ne serait-ce que par rapport au changement climatique : on a le devoir de faire attention au monde qui nous entoure", défend-il. 

Gabrielle Lantes •

Les REPERES clés

Exploitation familiale créée en 1978

Reprise par Philippe et Jean-Marc Vazzotti en 2010

2 salariés permanents et jusqu'à une dizaine de saisonniers

20 hectares (en propriété et en fermage), dont 2 ha sous abri

10 cultures : basilic et menthe en pot, melons, artichauts, courges butternut, courges longues de Nice, grenades, avocats, clémentines, fruits du dragon

Le melon représente environ 50 % du chiffre d'affaires de l'entreprise ; le basilic et la menthe 30 % ; les artichauts et les courges 10 % chacun

Gabrielle Lantes •

Sur le même thême

Gard 25/02/2022

Vauvert

Le Scamandre plante le décor

Dans l'esprit de Franck et Nadine Renouard, le domaine Scamandre, à Vauvert, devrait ressembler "à ce qu'il doit être, avec des arbres nourriciers" d'ici 15 ans,...
Hérault 23/12/2022

Hérault

Luc et Christine : les âmes...

Vignoble bâti en 1623, Clos Bagatelle est transmis de mère en fille depuis le XXe siècle. À la tête du domaine depuis les années 1990, Luc Simon, et sa sœur, Chri...
Bouches-du-Rhône 26/08/2022

Tarascon

La passion est toujours là

Jean-Paul Blanc fait partie des quelques passionnés qui ont entrepris, il y a une trentaine d'années, de sauver l'Âne de Provence, menacé de disparaître. Aujourd'...

ICI
Votre encart
publicitaire !

Tél. : 04 67 07 03 73

Annonces légales

Publiez facilement vos annonces légales dans toute la France.

Grâce à notre réseau de journaux partenaires.

Attestation immédiate, service 24h/24, 7 jours/7

Derniers tweets

23/09/2022
📫Votre @EPVarois arrive! A la une : échanges autour des filets anti-insectes contre la mouche de l'olive avec le groupe #DEPHY en oléiculture du Var 🫒 ; l'hyperoxygénation des rosés à l'essai au Centre du Rosé ; vin d'ici, à la découverte du "Pur Castets"🍷de La Grand' Vigne https://t.co/qaIhjDDTAb
https://t.co/qaIhjDDTAb
06/10/2022
Dans votre nouveau numéro @AgriProv 🗞au programme notre numéro spécial #Medagri 🚜 le projet de loi sur les #énergiesrenouvelables🌞, la 7e édition de la soirée de l’élevage 🐃🐑à Arles et un retour sur la rentrée scolaire 🎒pour les lycées agricoles...Bonne lecture à tous ! https://t.co/zU1hyXg40x
https://t.co/zU1hyXg40x
06/10/2022
🍷 Présentation de la gamme ‘Patience’, du syndicat #AOP #Picpoul de Pinet, issue de cuvées haut de gamme dédiées aux cavistes & aux restaurants de #Montpellier. Sélections parcellaires, élevage d’au moins 6 mois, sans notes de bois. Accord mets et vins au #Folia @ChatFlaugergues https://t.co/NAol7n6pyW
https://t.co/NAol7n6pyW

Abonnez-vous à nos hebdos

Chaque semaine, retrouvez toute l'actualité de votre département, des infos techniques et pratiques pour vous accompagner au quotidien...

Découvrez toutes nos formules

Dernières actualités

Newsletters

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos newsletters pour ne rien rater de notre actualité !

S'abonner

Gardons le contact

Twitter : suivez toute l'actualité agricole utile du moment, réagissez
Facebook : partagez encore plus de posts sur l'actualité agricole de votre territoire
Instagram : suivez nos bons plans et partagez nos galeries de photos
Likedin : élargissez votre réseau professionnel
Youtube : vidéos, interviews, DIY...