83 06/10/2018
Partage

Relever le défi de l’innovation pour favoriser l’activité biologique des sols

Lecture de sol viticole chez Fanny Marchal à La Motte.

Dans le cadre du plan Ecophyto, la Chambre d’agriculture du Var anime dans le département trois réseaux Dephy fermes en viticulture, maraîchage et oléiculture. Ces groupes de progrès rassemblent des exploitations pilotes, engagées dans une démarche de réduction d’intrants. Cette année, les agriculteurs accompagnés par l’équipe du service cultures pérennes de la Chambre se sont notamment concentrés sur l’activité biologique des sols. Les journées Innov’action ont ainsi été l’occasion de faire le tour des pratiques mises en œuvre sur le terrain, en invitant les acteurs du réseau Dephy à partager leur expérience avec des agriculteurs et futurs agriculteurs en formation sur l’Agricampus du Var.

“Il est nécessaire d’avoir une recherche appliquée efficiente, et dans ce but, la valorisation des techniques innovantes et l’échange entre agriculteurs est un maillon essentiel pour faire le lien entre chercheurs, techniciens et exploitants agricoles”, souligne Alain Baccino, président de la Chambre d’agriculture du Var. “Les réseaux Dephy participent à un mouvement très volontaire et efficace grâce à l’implication des producteurs”, soutient également Jean-Michel Montagnon, conseiller agricole de la CA 13 et référent régional du réseau en arboriculture. “Il y a une démarche très positive avec de vrais progrès, et tout cela doit pouvoir être diffusé largement. Contrairement à ce que l’on peut entendre, les agriculteurs se mobilisent. Ils n’ont pas envie de traiter et mettent en place des stratégies très intéressantes”, poursuit-il.

Enherbement et apport de matière : partage d’expérience en oléiculture

Dans cette filière, dix exploitations varoises sont engagées au sein du réseau depuis 2016. “Un des objectifs communs du groupe de fermes oléicoles est la lutte contre la mouche de l’olivier. Dans ce cadre, on essaie notamment de voir comment la biodiversité peut agir sur la pression du ravageur”, explique Fanny Vernier, ingénieur réseau de la CA 83. A La Londe-les-Maures, chez Olivier Roux, oléiculteur et moulinier qui accueillait le premier rendez-vous Innov’action, plusieurs mesures ont été mises en place dans ce but. Le producteur a d’abord arrêté le travail du sol, et laissé ses 12 ha d’oliviers totalement enherbés. Sur un sol argileux, compact et caillouteux, la pratique vise à la fois à lutter contre l’érosion, et à améliorer l’activité et la structure du sol. “J’ai arrêté le travail du sol pour éviter les pertes par érosion, et le problème de la remontée des cailloux. Je n’ai plus l’intention de toucher à mon sol, les sangliers s’en chargent bien assez ! L’enherbement naturel me permet de fixer les cailloux, et les racines permettent une meilleure aération du sol. Mon sol est plus vivant, même si je n’ai pas encore trouvé la bonne solution pour bien gérer cet enherbement”, témoigne l’agriculteur. Depuis l’ouverture de son moulin en 2004, il apporte, par ailleurs, grignon et compost de broyat de végétaux à l’automne. Des engrais organiques sont aussi épandus en fin d’hiver pour nourrir le sol, et améliorer la fertilité du verger.

Maraîchage : l’engrais vert et le test nitrate

En maraîchage aussi, la gestion des sols est une thématique centrale pour les 11 agriculteurs varois du réseau Dephy créé en 2016. A l’image d’Hervé Caturegli, qui cultive 13 ha de fruits et légumes diversifiés en plein champ, à Hyères. Le maraîcher a, par exemple, cherché à optimiser ses itinéraires de culture, en utilisant du paillage biodégradable et en allongeant ses cycles de rotation. A l’automne 2017, il s’est également lancé dans la pratique de l’engrais vert. “Une moutarde jaune a été mise en place sur une parcelle libre pour occuper le sol en hiver, et capter des éléments minéraux qui après enfouissement sont restitués à la culture suivante”, explique Emilie Buron, conseillère de la Chambre d’agriculture et animatrice du réseau Dephy fermes en maraîchage. “Par rapport au printemps dernier, le sol est plus aéré, plus riche. J’ai aussi moins d’adventices et à chaque coup de bêche, je trouve des vers de terre”, relève le maraîcher. L’agriculteur a également utilisé un test nitrate, afin d’ajuster au mieux sa fertilisation avant plantation. “Cela permet de faire une économie de fertilisation quand il n’y a pas de besoin, ou de rajouter juste ce qui est nécessaire”, précise Emilie Buron.

Bien connaître son sol : exemple en viticulture

Dix exploitations composent le réseau Dephy mis en place dès 2010 dans le département concernant la viticulture. “Les résultats du groupe sont très satisfaisants en matière de réduction d’intrants. Les principaux leviers mis en place concernent les réductions de doses et le positionnement des traitements. Mais la gestion du sol et la diminution voire l’arrêt des herbicides a aussi été un gros travail sur la majorité des exploitations”, souligne Clémence Boutfol, conseillère viticole de la Chambre d’agriculture qui anime le réseau. Chez Fanny Marchal à La Motte, les herbicides ont été remplacés sur ses 7 ha de vigne par un travail mécanique du sol. La viticultrice a aussi testé plusieurs types d’enherbements semés, et s’oriente progressivement vers l’enherbement naturel. Pour apprécier l’impact des pratiques culturales sur la vie des sols. Plusieurs tests ont été menés au sein du réseau Dephy : test à la bêche et test de sédimentation pour la structure et la stabilité des sols, test des vers de terre, à l’eau oxygénée ou test du slip (voir encadré) pour l’activité biologique. “Ce sont des tests facilement reproductibles et peu coûteux. Ils n’ont évidemment pas vocation à se substituer à des analyses de laboratoire plus poussées, mais donnent des indicateurs intéressants. Globalement, les premiers résultats montrent que l’activité biologique est favorisée par des pratiques limitant les herbicides, favorisant les enherbements naturels ou semés, et incluant des apports de matière organique réguliers”, explique Clémence Boutfol.

Ateliers et démonstrations, animés par les ingénieurs de la Chambre, ainsi que par Karim Raman, agroécologue spécialiste des sols invité à intervenir lors des journées Innov’action, ont permis aux agriculteurs de s’intéresser de plus près à ces outils, dont l’intérêt est de mieux connaître les sols en vue d’adapter les pratiques de culture. “Le sol est plus qu’un support de culture, c’est un acteur à part entière de la culture. 25 % de la biodiversité provient du sol. Travailler son sol, c’est cultiver un complexe organo-minéral essentiel”, insiste Karim Raman en conclusion.

Gabrielle Lantes

 

Sur le même thême

Bouches-du-Rhône 12/10/2021

Le virage assumé vers le bi...

Remettre à plat son modèle économique et agricole : c’est le choix réalisé par Bruno Knipping, un maraîcher implanté à Aubagne, dans la plaine de Baudinard. Il a...
Var 22/05/2019

Oléiculture : Rappel de fon...

Dans le cadre du réseau Dephy Fermes Ecophyto en oléiculture, la Chambre d’agriculture du Var organisait, le 30 avril dernier, une réunion d’information sur les s...
Aude, Gard, Hérault 20/07/2021

CIVL : trois ans, quatre cr...

Cela fait déjà trois ans que Miren de Lorgeril a pris la présidence du Conseil interprofessionnel des vins du Languedoc (CIVL). à l’heure de passer la main à Chri...

ICI
Votre encart
publicitaire !

Tél. : 04 67 07 03 73

Annonces légales

Publiez facilement vos annonces légales dans toute la France.

Grâce à notre réseau de journaux partenaires.

Attestation immédiate, service 24h/24, 7 jours/7

Derniers tweets

23/09/2022
📫Votre @EPVarois arrive! A la une : échanges autour des filets anti-insectes contre la mouche de l'olive avec le groupe #DEPHY en oléiculture du Var 🫒 ; l'hyperoxygénation des rosés à l'essai au Centre du Rosé ; vin d'ici, à la découverte du "Pur Castets"🍷de La Grand' Vigne https://t.co/qaIhjDDTAb
https://t.co/qaIhjDDTAb
06/10/2022
Dans votre nouveau numéro @AgriProv 🗞au programme notre numéro spécial #Medagri 🚜 le projet de loi sur les #énergiesrenouvelables🌞, la 7e édition de la soirée de l’élevage 🐃🐑à Arles et un retour sur la rentrée scolaire 🎒pour les lycées agricoles...Bonne lecture à tous ! https://t.co/zU1hyXg40x
https://t.co/zU1hyXg40x
06/10/2022
🍷 Présentation de la gamme ‘Patience’, du syndicat #AOP #Picpoul de Pinet, issue de cuvées haut de gamme dédiées aux cavistes & aux restaurants de #Montpellier. Sélections parcellaires, élevage d’au moins 6 mois, sans notes de bois. Accord mets et vins au #Folia @ChatFlaugergues https://t.co/NAol7n6pyW
https://t.co/NAol7n6pyW

Abonnez-vous à nos hebdos

Chaque semaine, retrouvez toute l'actualité de votre département, des infos techniques et pratiques pour vous accompagner au quotidien...

Découvrez toutes nos formules

Dernières actualités

Newsletters

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos newsletters pour ne rien rater de notre actualité !

S'abonner

Gardons le contact

Twitter : suivez toute l'actualité agricole utile du moment, réagissez
Facebook : partagez encore plus de posts sur l'actualité agricole de votre territoire
Instagram : suivez nos bons plans et partagez nos galeries de photos
Likedin : élargissez votre réseau professionnel
Youtube : vidéos, interviews, DIY...