Occitanie 16/11/2023
Partage

Oléiculture

L'huile d'olive du Languedoc vient d'obtenir l'AOP

Après 13 années de démarches administratives, et l'obtention de l'appellation d'origine contrôlée (AOC) en 2018, l'huile d'olive du Languedoc est labellisée appellation d'origine protégée (AOP) depuis le 30 octobre.

Pour la Commission européenne, la particularité de cette huile d'olive réside en partie dans "l'attention qui est portée à la récolte des olives, à une période où la maturité est suffisante, mais non excessive".

© Crédit photo : Getty Images/iStockphoto - ValentynVolkov

"L'administration européenne est peut-être plus efficace que l'administration française", s'amusent des oléiculteurs héraultais. Car après avoir obtenu l'AOC, l'huile d'olive du Languedoc a été labellisée AOP, lundi 30 octobre.

Un long processus administratif

La concrétisation d'un long processus, comme l'explique Jean-Bernard Gieules, président du Syndicat de défense de la lucques et de l'huile d'olive du Languedoc. "La lucques du Languedoc a obtenu l'AOC en 2018, puis l'huile d'olive du Languedoc l'a obtenue en 2020. C'est un dossier qui était en cours depuis 13 ans, l'obtention de l'AOP est la suite classique pour que l'AOC soit reconnue au niveau européen." Une récompense pour les producteurs et les coopératives d'après Jean-Luc Dedieu, président de l'Union des producteurs et professionnels de l'olivier de l'Hérault (UPPO34). "Cela a été un très long travail, nous sommes ravis d'obtenir ce label."

Pour la Commission européenne, la particularité de cette huile d'olive réside en partie dans "l'attention qui est portée à la récolte des olives, en ne prenant que les fruits sains sur les arbres, à une période où la maturité est suffisante, mais non excessive : les olives sont récoltées lorsque 40 à 70 % d'entre elles sont passées du vert au jaune".

Cette certification n'entraînera aucun changement, le cahier des charges restera identique pour l'huile d'olive qui doit être composée au minimum de 50 % d'assemblage d'olives lucques et olivière, et avec un maximum de 70 % de chacune de ces deux variétés, comme le précise la Commission européenne, qui a approuvé cette nouvelle indication géographique. Ces deux variétés principales peuvent, en revanche, être associées à "des variétés locales traditionnelles et anciennes."

"Cela nous permet de nous démarquer des Provençaux qui sont les champions du monde de l'huile d'olive, et de montrer qu'il n'y en a pas que là-bas, qu'il y en a aussi en Occitanie"

L'institution note également que "l'intensité du fruité de l'huile d'olive du Languedoc est supérieure à 2 et inférieure à 5 sur 10 sur l'échelle organoleptique du Conseil oléicole international (COI), avec des arômes au nez comme en bouche, où dominent des notes de tomate et d'amande complétées éventuellement par des arômes de pomme". 

Le prix de vente devrait également rester le même. "Rien ne changera à part l'étiquette, puisque nous allons afficher l'AOP", assure le président.

Favoriser les exportations

L'objectif était d'augmenter la notoriété de cette huile d'olive qui est la deuxième française la plus vendue, et dont l'aire géographique s'étend entre l'Aude (180 communes) et l'Hérault (250 communes). "Cela nous permet de nous démarquer des Provençaux qui sont les champions du monde de l'huile d'olive, et de montrer qu'il n'y en a pas que là-bas, qu'il y en a aussi en Occitanie. Le processus avait déjà été entamé avec nos amis gardois qui ont obtenu cette reconnaissance il y a 19 ans. Pour nous, le travail s'est concrétisé la semaine dernière", se réjouit Jean-Bernard Gieules. "Cela permet également de la remettre au cœur de l'actualité, et de parler de la fameuse lucques du Languedoc, qui est une olive que tout le monde nous envie", assure-t-il.

Mais le principal objectif de cette reconnaissance européenne est d'augmenter les exportations. "Lorsque les Européens veulent acheter quelque chose, ils préfèrent qu'il y ait une AOP plutôt qu'une AOC", indique Jean-Luc Dedieu, qui note que pour le moment, ce sont les coopératives comme celle de Bize-Minervois ou de Clermont-l'Hérault qui exportent le plus. "Aujourd'hui, nous ne pouvons pas dire qu'il y ait beaucoup de ventes à l'étranger", renchérit Jean-Bernard Gieules,"ce sont plutôt des ventes franco-françaises".

Une récolte 2023 qui s'annonce faible

Les mauvaises récoltes sont l'une des raisons pour lesquelles les exportations sont faibles. "Sur le département de l'Aude et indirectement de l'Hérault, nous avons de petites récoltes depuis deux ou trois ans", explique Jean-Bernard Gieules. "Cette année, les rendements ne sont pas les meilleurs du monde, nous espérons faire 1 200 tonnes, 1 300 tonnes en Occitanie. À cause de la sécheresse, nous risquons d'être en deçà de la moyenne. Nous en saurons davantage dans un mois, mais certains moulins risquent de manquer d'un petit peu d'huile."

Louise Gal •

IL a dit-

Jean-Bernard Gieules, président du Syndicat de défense de la lucques et de l'huile d'olive du Languedoc

"Les Français consomment aux alentours de 90 000 ton-nes d'huile d'olive par an, pour une production française d'environ 4 500 tonnes. En France, nous ne pouvons pas produire 90 000 tonnes d'huile, car il n'y aura pas le marché pour acheter au prix auquel nous la vendons."

ICI
Votre encart
publicitaire !

Sur le même thème

PACA, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie 10/04/2024

Chambres agriculture RhÔne MÉDITERRANÉe

Les Chambres mettent en ava...

Les Chambres d'agriculture régionales Aura, Occitanie et Paca - réunies dans l'association Chambres agriculture Rhône Méditerranée - agissent depuis plusieurs ann...
France 31/03/2023

NÉGOCE

Repenser une répartition pl...

Le 3e congrès régional du Négoce Pyrénées Méditerranée (NPM), le 23 mars, au musée de la Romanité à Nîmes, se penchait sur les inévitables adaptations des product...
Hérault 29/02/2024

Hérault

Des sanctions proportionnel...

La semaine dernière, la FDSEA et les JA 34 rencontraient les sénateurs et députés de l'Hérault. Un rendez-vous qui a rappelé des demandes fortes avant l'ouverture...

Annonces légales

Publiez facilement vos annonces légales dans toute la France.

Grâce à notre réseau de journaux partenaires.

Attestation immédiate, service 24h/24, 7 jours/7

Derniers tweets

10/05/2023
@EPVarois fait le point sur les tendances et enjeux du marché foncier agricole varois avec le nouveau directeur départemental de la #SAFER Paca et le président du comité technique. https://t.co/qAljvKlzlO
https://t.co/qAljvKlzlO
28/04/2023
[A LA #UNE 📰]@AgriProv👇La Coopération Agricole Sud acte sa fusion avec les caves coopératives du 13 et du 83 ! 🍷, #eau 💧Appel à la sobriété, Groupama Méditerranée maintien le cap, un dossier #travaildusol et en📸 cap sur la grenade avec le projet de Frédéric Chabert sur Arles https://t.co/Vf3e5Z07t0
https://t.co/Vf3e5Z07t0
06/06/2023
🗞️Tradition, consommation et vigilance @VigneronsCoop 🍷-💧Extension du réseau hydraulique 'Colline des Costières' @BRLGroupe @Occitanie - 🐴Le festival Prom'Aude - Fusion @_Ctifl et La Tapy #expé - 🌡️Aléas #climat : solutions et prospectives - 📸Guillaume Chirat, maître #pâtes https://t.co/9XDBtwaWsl
https://t.co/9XDBtwaWsl

Abonnez-vous à nos hebdos

Chaque semaine, retrouvez toute l'actualité de votre département, des infos techniques et pratiques pour vous accompagner au quotidien...

Découvrez toutes nos formules

Dernières actualités

Newsletters

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos newsletters pour ne rien rater de notre actualité !

S'abonner

Gardons le contact

Twitter : suivez toute l'actualité agricole utile du moment, réagissez
Facebook : partagez encore plus de posts sur l'actualité agricole de votre territoire
Instagram : suivez nos bons plans et partagez nos galeries de photos
Linkedin : élargissez votre réseau professionnel
Youtube : vidéos, interviews, DIY...