Gard 16/11/2023
Partage

IGP du Gard

Les Bullicieuses, la nouvelle marque gardoise de bulles

La fédération des vins IGP du Gard a dévoilé sa nouvelle marque collective de vins à bulles : les Bullicieuses. L'objectif de ce projet est de faire face à la baisse de consommation de vin, en attirant la génération Z.

"Beaucoup de vignerons font déjà des bulles, mais cela reste à une dimension locale. Donc l'ambition est de regrouper ce qui existe à travers une démarche marketing qui nous permettra d'aller plus loin", explique le président, Denis Verdier. 

© Crédit photo : Pixabay

Bulles, délicieuses, merveilleuses, trois mots qui ont donné vie à la nouvelle marque 'Les Bullicieuses', créée par la fédération des vins IGP du Gard. L'idée de cette marque de vin à bulles est née d'un constat : "Nous sommes conscients des problèmes liés à la déconsommation de vin, qui est très importante. Il nous faut aller chercher la génération Z qui se détourne de nos produits", assure en effet Denis Verdier, président de la fédération des vins IGP du Gard. "Nous trouvons du prosecco partout au cœur de notre vignoble, alors même que nous sommes en train de réfléchir à savoir s'il faut arracher ou pas. Il y a urgence à agir." Le marché des vins pétillants est exponentiel avec, à titre de comparaison, environ 650 millions de bouteilles de prosecco vendues par an, contre 300 millions pour le champagne. "Nous avons le sentiment que c'est un marché qui s'ouvre, nous ne voulons pas passer à côté, alors même que nous avons des problèmes de surproduction. Il nous faut diversifier la production viticole gardoise", estime Denis Verdier. 

Partir de vins déjà existants

Les bulles ne sont pas une nouveauté, la fédération des vins IGP du Gard ne part pas de zéro. "Beaucoup de vignerons en font, mais cela reste à une dimension locale. Donc l'ambition est de regrouper ce qui existe à travers une démarche marketing qui nous permettra d'aller plus loin", explique le président. "Leur production a vraiment augmenté depuis trois à cinq ans", explique Éléonore Anger, chargée de mission de la fédération qui rappelle, que lors de l'événement 'Les vignerons sur le Pont', "plus de 500 bouteilles de vin pétillant ont été vendues. Nous avons même dû limiter et freiner les achats, car sinon les domaines n'auraient plus de bulles dans leurs caveaux. Donc il y a vraiment une demande."

Alix Bailly, chargée de communication à la fédération gardoise des vins IGP, explique d'ailleurs qu'une cinquantaine de caves sont "motrices de la dynamique et participent à la création de cette marque collective et du cahier des charges". 

Un maître-mot : la créativité

Le cahier des charges est très ouvert. "Nous acceptons toutes les productions, que cela soit des pétillants, des mousseux ou des bruts", indique Alix Bailly. "Le logo sera décliné en différentes couleurs pour s'adapter au mieux et préciser si c'est un vin pétillant, un mousseux, etc." Pour Pierre Jauffret, président des Vignerons indépendants, un cahier des charges ouvert "permet une créativité non négligeable, dont le monde du vin a aujourd'hui besoin".

L'idée séduit Ludivine Verlaguet, la présidente des Jeunes agriculteurs du département. "Je trouve que c'est une idée formidable, en ces temps si difficiles pour la viticulture. C'est une belle perspective. Cela va permettre aux jeunes de pouvoir innover, de proposer de nouveaux produits qui sont, en effet, peut-être plus en lien avec les attentes des nouvelles générations. Aujourd'hui, nous ne pouvons nous priver d'aucune opportunité, d'aucune perspective."

Si rien n'est encore fixé, Denis Verdier a indiqué qu'une pointe de muscat pourrait être utilisée, afin de donner une typicité à la marque. Le prix des bouteilles devrait être aux alentours de 10 €. "On commence au niveau du département et on développera autant que faire se peut."

Pour le moment, cette nouvelle marque a été dévoilée aux Gardois lors de la soirée ReGard sur le vin, jeudi 16 novembre, au sein du musée de la Romanité. Au cours de cet événement, des cocktails ont également été proposés en partenariat avec Vin de France cocktails. L'objectif était là aussi d'attirer la jeune génération."L'association nationale interprofessionnelle en charge de Vin de France a fait un travail important de création de recettes, suite à une étude de consommation sur des terrasses parisiennes. Avec moins d'alcool, moins de sucre et du vin. Ils sont préparés sur des bases de chardonnay, de cinsault et de merlot. C'était pour nous une complémentarité de partager cette soirée ensemble autour d'un moment de convivialité", relate Éléonore Anger.

Un travail collectif

Qui dit nouvelle marque, dit marchés à trouver. Et Denis Verdier compte bien sur la force du collectif pour y arriver."Nous avons fait un choix simple, qui est de jouer d'abord dans la dimension régionale. Parce que c'est à notre portée, et nous y avons des outils. Je pense notamment au Mas des agriculteurs, et puis à l'ensemble des caveaux du département du Gard. Nous pouvons faire des journées portes ouvertes, s'y mettre tous, y mettre le paquet."Car il en est convaincu,"seuls nous ne réussirons pas cette opération. En revanche, si toutes les organisations professionnelles s'y mettent et que tous ensemble nous poussons dans le même sens, je suis persuadé que nous réussirons à lancer ces produits nouveaux, qui nous permettront de conforter la gamme de notre production gardoise". Une convention de promotion a été signée mardi 7 novembre entre la fédération des vins IGP du Gard, la Chambre d'agriculture, ainsi que le Mas des agriculteurs. Patrick Viala, son président, organisera une journée, afin de faire mettre en avant les vins à bulles du Gard, samedi 2 décembre. "Nous serons à la veille des fêtes, et comment mieux terminer l'année qu'avec des produits à bulles gardois ? En achetant ces vins pour Noël, les consommateurs feront un acte citoyen et politique. Ils entreront en solidarité avec notre monde viticole. Pourquoi acheter loin, ce que nous sommes capables de produire chez nous ?", questionne-t-il avec enthousiasme. 

"Seuls nous allons plus vite, ensemble nous allons plus loin"

La présidente de la Chambre d'agriculture du Gard, Magali Saumade, s'est elle aussi réjouie du lancement de ce projet. "Dans ces moments difficiles, aujourd'hui est une belle journée. Nous montrons encore une fois que le Gard agricole est dynamique, qu'il ne baisse pas les bras, que ces femmes et ces hommes de qualité restent dans le positif et essayent toujours de trouver des solutions pour avancer et ne pas sombrer." Elle a réaffirmé son soutien au lancement de cette marque, ajoutant qu'il est, selon elle, "important que la Chambre des métiers et de l'artisanat, la Chambre de commerce et d'industrie, ainsi que l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie soient à nos côtés. Le Gard est le premier département de l'Occitanie à se lancer dans cette démarche. Tout le monde doit se fédérer autour de cette belle idée. Seuls nous allons plus vite, ensemble nous allons plus loin".

Denis Verdier a tenu à rappeler que ces innovations n'ont pas vocation à remplacer la promotion des vins IGP."Nous sommes une fédération des IGP du Gard, et nous tenons à le rester. Il n'est pas question de laisser tomber les IGP, qui s'en sortent plutôt bien dans ce moment de crise. Nous souhaitons simplement attirer une nouvelle génération."

Louise Gal •

IL a dit-

Christophe Groppi, animateur territorial auprès des Vignerons coopérateurs du Gard

"Nous avons été très agréablement surpris de l'initiative prise par la fédération des vins IGP du Gard pour développer des innovations dans la viticulture. Nous sommes mobilisés pour aider à la production, que cela soit sur des pétillants ou sur des mousseux, et nous sommes très contents que le cahier des charges reste ouvert." 

Louise Gal •

ICI
Votre encart
publicitaire !

Sur le même thème

Var 12/01/2021

Vers un plan opérationnel p...

Mobiliser 10 000 hectares supplémentaires pour l’agriculture varoise à l’horizon 2030 : voilà l’objectif du Plan de reconquête agricole, porté par la Chambre d’ag...
Aude, Gard, Hérault 15/06/2021

CIVL : l'ère de l'instinct...

Dorénavant, c’est derrière la bannière de l’instinct que va se ranger l’identité de communication du CIVL. Après deux années de travail et de concertation, les vi...
PACA 14/12/2023

CIVP

"Unité et ambition collecti...

Entre inflation et déconsommation, les Vins de Provence accusent un ralentissement des ventes, mais concentrent leurs efforts pour limiter la casse et anticiper l...

Annonces légales

Publiez facilement vos annonces légales dans toute la France.

Grâce à notre réseau de journaux partenaires.

Attestation immédiate, service 24h/24, 7 jours/7

Derniers tweets

10/05/2023
@EPVarois fait le point sur les tendances et enjeux du marché foncier agricole varois avec le nouveau directeur départemental de la #SAFER Paca et le président du comité technique. https://t.co/qAljvKlzlO
https://t.co/qAljvKlzlO
28/04/2023
[A LA #UNE 📰]@AgriProv👇La Coopération Agricole Sud acte sa fusion avec les caves coopératives du 13 et du 83 ! 🍷, #eau 💧Appel à la sobriété, Groupama Méditerranée maintien le cap, un dossier #travaildusol et en📸 cap sur la grenade avec le projet de Frédéric Chabert sur Arles https://t.co/Vf3e5Z07t0
https://t.co/Vf3e5Z07t0
06/06/2023
🗞️Tradition, consommation et vigilance @VigneronsCoop 🍷-💧Extension du réseau hydraulique 'Colline des Costières' @BRLGroupe @Occitanie - 🐴Le festival Prom'Aude - Fusion @_Ctifl et La Tapy #expé - 🌡️Aléas #climat : solutions et prospectives - 📸Guillaume Chirat, maître #pâtes https://t.co/9XDBtwaWsl
https://t.co/9XDBtwaWsl

Abonnez-vous à nos hebdos

Chaque semaine, retrouvez toute l'actualité de votre département, des infos techniques et pratiques pour vous accompagner au quotidien...

Découvrez toutes nos formules

Dernières actualités

Newsletters

Inscrivez-vous GRATUITEMENT à nos newsletters pour ne rien rater de notre actualité !

S'abonner

Gardons le contact

Twitter : suivez toute l'actualité agricole utile du moment, réagissez
Facebook : partagez encore plus de posts sur l'actualité agricole de votre territoire
Instagram : suivez nos bons plans et partagez nos galeries de photos
Linkedin : élargissez votre réseau professionnel
Youtube : vidéos, interviews, DIY...